Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

_________________________________________________

* Lexique de terminologie basé sur le langage des pêcheurs et des sites des gouvernements ou de nos partenaires du monde de la pêche
_________________________________________________

A

abondance - nombre d'individus dans un stock ou une population de poisson.

abouetter - utiliser la ‘bouette’ ou le hareng en morceaux sur un hameçon pour attraper du poisson.

accès limité - aux fins de la politique sur la pêche commerciale du Canada, une pêche pour laquelle le nombre total de permis est limité.

Accord des Nations Unies sur la pêche (ANUP) - Accord cadre de coopération internationale concernant la conservation et la gestion des stocks chevauchants et grands migrateurs.

accoster - arriver au quai.

activités de pêche illicites, non déclarées et non réglementées (INDNR) - Activités de pêche menées : 1) par un bateau à l'intérieur de la limite de 200 milles d'un état, sans la permission de celui-ci et en contravention de ses lois; 2) par un bateau qui contrevient aux mesures de conservation et de gestion adoptées par une organisation régionale de gestion des pêches dont fait partie l'état du pavillon de ce bateau; 3) par tout bateau qui contrevient à des lois nationales ou obligations internationales.

ADAPT - logiciel utilisé pour des analyses de population virtuelle en fonction d'indices d'abondance.

affluent - cours d'eau qui se déverse dans un autre cours ou plan d'eau.

agent des pêches - personne désignée à ce titre en vertu du paragraphe 5(1). " fishery officer ". - celui dont les fonctions sont d'appliquer la Loi sur les pêches, ainsi que d'autres lois et règlements connexes; protéger les ressources halieutiques et l'habitat du poisson en effectuant des patrouilles terrestres, maritimes et aériennes; participer à des programmes d'éducation et de sensibilisation du public afin de mieux faire connaître les mesures visant la protection des ressources halieutiques et de l'habitat.

agrès- On dit agrès de pêche pour désigner un engin de pêche - les objets qui servent à la mâture et aux apparaux d'un bateau de pêche.

ain - terme acadien pour l'hameçon. S'écrit aussi aim, ein, haim.

alevin - stade du développement du saumon lorsqu'il ne dépend plus du sac vitellin comme source principale de nourriture jusqu'au départ du nid de fraie.

alevin vésiculé - premier stade du développement du saumon après l'éclosion.

algues - plantes simples sans racines, qui poussent dans les eaux ensoleillées en proportion relative à la quantité d'éléments nutritifs disponibles. Les algues peuvent altérer la qualité de l'eau en faisant diminuer la teneur en oxygène dissous de l'eau. Elles constituent une source d'alimentation pour les poissons et les petits animaux aquatiques.

amarre - attache, cordage, corde ou cordon.

amarrer - le fait d'attacher un bateau au quai ou à un autre bateau.

anadrome - une espèce anadrome, telle le saumon, passe une grande partie de sa vie en mer mais revient frayer (se reproduire) en eau douce dans sa rivière natale.

approche de précaution - ensemble de mesures et actions acceptées et rentables, incluant les plans d'action futurs, qui assure une prévoyance prudente, réduit ou évite le risque pour la ressource, l'environnement et la population, dans la mesure du possible, considérant explicitement les incertitudes et les conséquences potentielles de se tromper.

approche de précaution 2 - selon la Loi sur les océans (Canada), l'approche de précaution (ou la prévention) consiste à « pécher par excès de prudence ». Cette approche doit guider la gestion des activités en mer chaque fois qu'il y a risque de dommages graves ou irréparables à l'environnement.

approche prudente - voir: « approche de précaution ».

aquaculture - élevage en milieu artificiel ou naturel de plantes et d'organismes aquatiques dans des conditions contrôlées, à des fins commerciales (médicales ou alimentaires).

atmosphère - couche de gaz entourant la Terre et composée de quantités considérables d'azote, d'hydrogène et d'oxygène.

autorité d'émission de permis - le Ministre des Pêches et des Océans.

B

barge - bateau de pêche à deux mats, un peu plus petit qu'une goélette et un peu plus grand qu'une embarcation ordinaire.

bas de plage (angl. foreshore)- partie du littoral située entre la marée haute moyenne et la marée basse moyenne. Se rapporter à haut de plage.

bassin hydrographique - ensemble du territoire (superficiel et souterrain) drainé par un cours d'eau et ses affluents.

bassin versant - notion géographique qui désigne un territoire où le drainage des terres se retrouve dans une même étendue d'eau par exemple une baie (bassin versant de la baie de Caraquet) ou une rivière (bassin versant de la rivière Aboujagane) et inclue les eaux souterraines, les eaux de surface et les milieux humides.

bateau de pêche - construction flottante utilisée, équipée ou conçue pour la prise, la transformation ou le transport du poisson.

bateau de pêche - " fishing vessel "

bigorneau - petit escargot de mer : bigorneau, bigorneau rugueux, bigorneau jaune et buccin commun du Nord

bioaccumulation - terme général décrivant le processus par lequel les substances chimiques sont consommées et retenues par des organismes, soit directement de l'environnement, soit par la consommation d'aliments contenant les substances.

bioamplification (ou amplification biologique) - augmentation cumulative des concentrations d'une substance persistante, à mesure qu'on monte dans la chaîne alimentaire.

biodégradable - pouvant être décomposé par des organismes vivants en composés inorganiques.

biomasse - poids total de l'ensemble des individus d'un stock ou d'une population.

biomasse du stock reproducteur - la quantité de poisson, exprimée en unités de masse, qui a atteint l'âge de se reproduire.

bot (on le prononce bott)- petit bateau ou embarcation.

boucanerie - bâtisse où l'on fait fumer ou boucaner le poisson, comme le hareng, l'anguille et le saumon.

bouette aussi abouette (de l'abouette) - Appât, amorce que l'on met aux hameçons.

bouillard - faible averse de pluie de courte durée.

bourde - mât soutenant un bâtiment échoué

bourdigne - abri établi sur le bord de la mer pour prendre du poisson. Voir aussi 'nijagan'.

bourgaud - escargot de mer ou coquillage en forme spirale - espèce plus grosse qu'un bigorneau - nom latin buccinum undatum.

boye - prononciation du mot bouée.

brumasser - bruiner. Il brumasse lorsque la bruine est accompagnée d'un léger brouillard.

bucardes - coques de dune, grosses coques impropres à la consommation.

C

cale - barre de plomb utilisée sur une ligne à pêche pour l'emporter en eau profonde.

Canceau - ancien nom du détroit de Canso entre la Nouvelle-Écosse continentale et le Cap-Breton. Sous le régime français, il s'appelait détroit de Fronsac.

canistre - boîte de conserve à homard.

camsok - ou gamsok - pour détroit de Canso. En langage souriquois : en face d'un rocher élevé.

captage de naissain d’huîtres - procédé selon lequel les ostréiculteurs captent le naissain lors de la chute, de façon naturelle sur des dépôts de coquilles ou de façon artificielle sur des collecteurs (disque de captage ou chapeau chinois en plastique recouvert de ciment, rondelles de placage, mélange de coquilles d’huîtres et de pétoncles) en suspension dans la colonne d’eau. Le naissain ainsi capté (<25 mm) est alors détroqué des collecteurs pour culture subséquente, en cage ou sur le fond.

capture à l'âge - nombre d'individus capturés appartenant à chaque classe d'âge d'un stock.

capture par unité d'effort - quantité capturée pour un effort de pêche donné. Ex: tonnes de crevettes par trait de chalut, livres de poisson par centaine d'hameçons.

carapace - enveloppe rigide couvrant le corps, mesurée de l'arrière de l'orbite de l'oeil au bord arrière pour établir si le homard est de taille légale.

casier à homard - engin de pêche utilisé pour capturer du homard à l'état vivant.

caspareau ou gasparot - prononciation pour le mot gaspareau, selon le village de pêcheurs. Alosa pseudoharengus - famille de hareng.

ceinturage - action de placer un gros élastique autour des pinces d'un homard vivant afin de pouvoir le manipuler sans danger et d'en conserver la qualité.

chaîne alimentaire - séquence d'organismes où chaque maillon utilise comme source d'alimentation le maillon inférieur suivant.

chalut - engin de pêche - filet conique traîné par un bateau appelé « chalutier ».

- Les chaluts de fond sont traînés sur le plancher océanique pour capturer des espèces de fond.

- Les chaluts semi-pélagiques sont tirés au milieu de la colonne d'eau.

- chalut à panneaux - chalut ayant été mis au point en 1905, selon le modèle de 1894 du chalut à perche. Ces nouveaux engins ont accru l'efficacité de la flottille de pêche. Par la suite, l'introduction d'autres engins tels que le chalutier à pêche arrière; de treuils plus puissants; de sondeurs à écho servant à repérer le poisson et d'usines flottantes automatisées pour la transformation et la congélation des prises en mer a entraîné une augmentation constante des prises de morue et d'autres espèces.

charognard - stade d'un saumon ayant frayé jusqu'à ce qu'il parte en mer.

chaviré - terme marin pour un bateau qui a sombré, coulé ou renversé. S'emploi aussi au figuré pour désigner une personne déséquilibrée, bouleversée ou perdue.

chevauchement autorisé - zones au-delà des secteurs du port d'attache où les pêcheurs restreint à utiliser des bateaux de pêche du poisson de fond de LHT inférieure à 19,8 m (65 pi) peuvent continuer à pêcher en raison du fait que leur port d'attache se trouvait à l'une des extrémités de leur secteur en 1981.

À savoir :
 

Division du port d'attache - Chevauchement autorisé
4T - 4Vn
4Vn - 4T
3Pn - 3Ps
3Ps - 3Pn
4RS - 2J
2J - 4RS
 

circulation - (angl.: gyre): tourbillon de grande dimension des courants marins.

clams - comprend les espèces suivantes: les myes (Mya arenaria), les mactres (Spisula solidissima), les palourdes américaines (Mercenaria mercenaria) et les couteaux de l’Atlantique (Ensis patula).

clapotement - bruit ou clapotis fait par les vagues.

classe d'âge* - individus d'un même stock qui sont nés au cours de la même année.

* Aussi appelée « cohorte ».

- Ex: classe d'âge de 1991 de la morue de l'est du plateau néo-écossais.

clause de droits acquis - exception à une politique autorisée en vertu d'activités ou de procédures antérieures. Une telle clause devient cependant caduque lorsqu'un permis de remplacement est délivré à une autre personne.

cocque ou coque - nom vernaculaire de la myarenaria : mye des sables. On dit aussi la bucarde, la cocque des sables riverains, la cocque de dune et la cocque de rivage (angl. soft-shell clam).

collecteurs de pétoncles - utilisés pour la capture des naissains. Sacs à mailles de la taille d'une taie d'oreiller, remplis de matériaux tels que de la tulle de nylon, puis suspendus dans l'eau afin d'attirer les jeunes individus. Les jeunes pétoncles, appelés « naissains », cherchent à se fixer à un objet solide, et ces collecteurs représentent pour eux un habitat idéal. Certains collecteurs ont attiré plus de 30 000 pétoncles, selon l'endroit et l'époque de l'année où ils ont été mis à l'eau.

comité d'accréditation - comité créé en vertu d'une loi provinciale pour l'accréditation des pêcheurs professionnels.

Comité des pêches de la FAO (COFI) - département de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture qui s'occupe des grands dossiers internationaux concernant les pêches et l'aquaculture.

Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) - organisation intergouvernementale de pêche qui voit à la conservation des thonidés dans l'océan Atlantique et les mers adjacentes. 39 parties contractantes sont membres de la CICTA.

composition par âge - proportion d'individus de différents âges dans un stock ou dans les captures. - Aussi: composition selon l'âge.

concession(1) - aire géographique définie d'un milieu marin décrite par un organisme fédéral ou provincial et approuvée par l'autorité compétente (Organismes de contrôle de la salubrité des mollusques ou équivalent provincial) à des fins de culture, de récolte et/ou de reparcage (exploratoire ou commercial) de mollusques bivalves. Cette définition inclut tous les baux, permissions d'occupation et permis que l'autorité compétente a délivré à une personne, un groupe ou une société.

conservation - protection et gestion continues de ressources naturelles selon des principes qui en maximisent les avantages socio-économiques à long terme.

conservation des pêches - élément de la gestion des ressources halieutiques qui a pour objet d’assurer le caractère soutenu de leur utilisation, tout en protégeant les processus écologiques et la diversité génétique afin d’en garantir le maintien. La conservation des pêches permet de tirer le maximum d’avantages durables des ressources tout en assurant le maintien de ses bases.

conserve chaude - chair de homard en conserve, stérilisée en autoclave, de longue conservation.

conserve froide - chair de homard mise sous vide dans un contenant métallique et congelée, mais non stérilisée en autoclave. Le produit doit être gardé en entreposage congelé.

contaminant - toute substance ou matière physique, chimique, biologique ou radiologique qui a un effet négatif sur l'atmosphère, l'eau ou le sol.

Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) - texte juridique de grande portée qui définit les compétences et les paramètres de gouvernance (droits, obligations et attributions) à l'égard de plusieurs ressources naturelles d'importance, dont les ressources halieutiques en haute mer.

corail - gonade ou glande sexuelle de la femelle du homard, devenant rouge après cuisson.

côtier - voir secteur côtier

courant (angl.: current) - mouvement sous-marin de l'eau.

cours d'eau - tout plan d'eau courante coulant par gravité vers l'aval dans des chenaux naturels clairement définis.

course des vagues - (angl.: fetch): étendue de mer sur laquelle soufflent des vents constants en direction et en force, de manière à former des vagues.

couteau de mer - solen vaginas; mollusque bivalve de la classe des lamellibranches. – Petit enfoncement dans une baie, ou dans une rivière.

coutelier - mollusque bivalve, allongé comme un manche de couteau. Solen ensis.

crâlée - grande quantité, en abondance : une crâlée de hareng.

crampon - (angl.: holdfast): sorte de racine servant à fixer un organisme aux rochers (p. ex., chez les algues marines).

crête de plage - (angl.: beach ridge): crête de matériaux édifiée par l'action des vagues.

croissance exponentielle - (angl.: exponential growth): forme de croissance de la population où le taux de croissance est lié au nombre d'individus présents. L'accroissement se fait lentement quand il y a peu d'individus et il s'accélère brusquement quand le nombre d'individus s'accroît.

crustacés - (angl.: crustaceans): classe du phylum des Arthropodes (animaux dont le corps présente une structure articulée) comprenant, entre autres, les crevettes, les crabes, les puces d'eau, les balanes.

cueillette - récolte d’huîtres dites en perdition de toutes tailles avec outils à la main dans les zones autres que sur les bancs publics en vue de leur transfert sur des secteurs amodiés. Cette pêche est maintenant interdite depuis 1996.

cycle hydrologique - circulation constante (sur terre, sous terre et dans l'atmosphère) de l'eau, depuis l'océan jusque sur terre en passant par l'atmosphère et à nouveau vers l'océan.

D

débarquement - quantité d'une espèce capturée en mer et débarquée à terre.

débris - poussières ou roches enlevées de leur emplacement initial, par exemple pour l'exploitation minière à ciel ouvert ou le dragage, ce qui a pour effet de détruire la composition du sol.

déchets dangereux - déchets posant un risque pour la santé humaine ou l'environnement et devant être rendus inoffensifs ou moins dangereux au moyen de techniques d'élimination spéciales.

décontamination - dans le cas des huîtres, le processus consiste à placer des huîtres contaminées dans une zone d’eaux propres pour une période minimale de 14 jours à une température de plus de 5o C. D’autres méthodes, telles la décontamination en usine, sujettes à l’approbation de l’Agence canadienne d’Inspection des Aliments et d’Environnement Canada peuvent être acceptées.

delta - dépôt alluvionnaire en forme d'éventail à l'embouchure d'un cours d'eau, formé par le dépôt de couches successives de sédiments.

demande - expression numérique d'un désir de biens et services, associé à ce que le marché est prêt à verser pour les acquérir.

déraper - déraper le fond : action d'une ancre qui se détache du fond. Elle va râper le fond dans le sens contraire.

deuces - homard pesant de 900 à 1 135 g
(2 à 2,5 lb).

développement durable - type de développement où l'utilisation actuelle des ressources et de l'environnement ne nuit pas à leur utilisation par les générations futures.

diversité biologique (ou biodiversité) - variété des différentes espèces, variabilité génétique de chaque espèce, et variété des différents écosystèmes ainsi formés.

dragage - extraction de la vase du fond d'un plan d'eau, à l'aide de machinerie spéciale. Le dragage perturbe l'écosystème et cause un ensablement qui peut s'avérer fatal pour la vie aquatique.

E

eau de mer - (angl.: sea-water)
eau dont la salinité atteint 3,5 parties X 10-3.

eau douce - eau contenant généralement moins de 1 000 milligrammes par litre de matières solides dissoutes comme les sels, les métaux, les éléments nutritifs, etc.

eau de surface - toute eau naturellement en contact libre avec l'atmosphère (cours d'eau, lac, réservoir, bassin de retenue, mer, estuaire, etc.); désigne également les sources, puits et autres collecteurs directement influencés par l'eau de surface.

eaux à marée - (angl.: tidal waters)

eaux de pêche canadiennes - eaux de la zone de pêche et de la mer territoriale du Canada, ainsi que les eaux intérieures canadiennes.

eaux de pêche canadiennes - " Canadian fisheries waters "

eaux intérieures - (angl.: inland waters )

eaux limitrophes - cours d'eau ou lac faisant partie de la frontière séparant des pays ayant chacun des droits sur ces eaux.

eaux navigables - traditionnellement, eaux suffisamment profondes et larges pour permettre la navigation de tous ou de certains types de navires.

eaux réceptrices - cours d'eau ou océan dans lequel on déverse des eaux usées ou des effluents traités.

échappée - terme utilisé en parlant du saumon: nombre de poissons qui échappent à la pêche et qui atteignent les frayères.

échinodermes - (angl.: echinoderms) - animaux invertébrés (dépourvus de colonne vertébrale) présentant une structure radiaire, tels que les étoiles de mer, les ophiures, les oursins, les clypeasters et les holothuries.

écosystème - système formé par l'interaction d'un groupe d'organismes et de leur environnement.

écosystème (2) - unité écologique de base formée par le milieu vivant et les organismes, animaux et végétaux qui y vivent.

écosystème aquatique - unité écologique de base constituée d'éléments vivants et non vivants en interaction dans un milieux aqueux.

effet de serre - réchauffement de l'atmosphère terrestre causé par une accumulation de dioxyde de carbone ou d'autres gaz à l'état de traces; selon de nombreux scientifiques, ce phénomène empêche la dissipation de la chaleur générée sur terre par les rayons solaires.

effort de pêche - quantité d'effort utilisant un engin de pêche donné pendant une période de temps donnée.

effort de pêche 2 - la quantité d’un engin particulier utilisé dans les lieux de pêche pendant une unité de temps donnée.

endofaune - (angl.: infauna): animaux, comme les myes et les vers, vivant enfouis dans le substrat. Se reporter à épifaune.

en suspension - flottant dans la colonne d'eau.

entreprise du noyau - unité de pêche composée d'un pêcheur (chef de l'entreprise) de bateaux immatriculés et des permis qu'il détient et qui a été désignée comme telle en 1996 en vertu de critères approuvés.

entreprise extérieure au noyau - unité de pêche composée d'un pêcheur (chef de l'entreprise) de bateaux immatriculés et des permis qu'il détient, mais qui ne satisfaisait pas aux critères d'admissibilité au groupe du noyau en 1996.

environnement pélagique - s'entend de la colonne d'eau, c'est-à-dire toute l'eau recouvrant le fond de la mer.

épifaune - (angl.: epifauna): animaux vivant sur le substrat, fixés à ce dernier ou se déplaçant sur celui-ci, comme les crabes.

espèce anadrome - espèce qui, en certaines saisons, quitte l'océan et remonte les cours d'eau pour aller frayer en eau douce.

Est du Canada - provinces du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve, de la Nouvelle-Écosse, de l'Île-du-Prince-Édouard et du Québec auxquelles s'ajoute l'île de Baffin des Territoires du Nord-Ouest.

estran - (angl.: swash zone)- zone où l'eau monte sur la plage après le déferlement d'une vague.

État côtier - pays ou entité politique situé en bordure d'un océan.

État du pavillon - État où un navire est immatriculé. L'état du pavillon a compétence pour réglementer et contrôler les activités de ses navires en haute mer. Seul l'état du pavillon a compétence pour réglementer et contrôler les activités des navires bénéficiant de l'immunité, c'est-à-dire les navires de la marine de guerre et les navires appartenant à un état ou exploités par celui-ci et qui servent exclusivement à des activités gouvernementales de nature non commerciale.

élément nutritif - comme polluant, tout élément ou composé, tel le phosphore ou l'azote, qui stimule excessivement la croissance de substances organiques dans les écosystèmes aquatiques (par exemple, eutrophisation d'un lac).

entreprise du non-noyau - unité de pêche composée d'un pêcheur (chef d'entreprise), d'un ou de bateau(x) immatriculé(s) et d'un ou de permis rattaché(s) au(x) bateau(x), mais qui ne satisfaisait pas aux critères d'admissibilité au noyau ou au groupe de pêcheurs riverains.

environnement - ensemble des facteurs, conditions et influences externes qui affectent un organisme ou une collectivité.

Environnement Canada - responsable de la surveillance de la qualité des eaux et de la classification des secteurs de cueillette des mollusques selon quatre catégories (secteur agréé, secteur contaminé, secteur agréé sous conditions).

estuaire - région d'interaction entre un cours d'eau et les eaux océaniques côtières, où l'action tidale et l'écoulement fluvial ont pour effet de mélanger les eaux douces et les eaux salées. On peut y trouver des baies, des embouchures, des marais salés et des lagunes. Ces écosystèmes aux eaux saumâtres offrent abri et nourriture à la faune marine, terrestre et avienne.

évaluation des incidences environnementales - examen critique des effets probables, tant positifs que négatifs, qu'un projet, une activité ou une politique peut avoir sur l'environnement.

évaluation de stock - analyse scientifique de l'état d'une espèce dans une zone particulière.

F

F0.1 - pour plusieurs stocks, le total admissible des captures est fondé sur un taux cible de mortalité par la pêche appelé « F0.1 ». Le but de la gestion à un niveau F0.1 est de contribuer à la fois à la conservation et à la rentabilité de la pêche.

femelle grainée - une femelle portant des oeufs sous la queue. En vertu de la loi canadienne, les femelles grainées doivent être remises à l'eau.

filet dérivant - engin de pêche traînant à la dérive Grands filets marins = trois types : filet maillants, filet traînants et filet tournants.

filet maillant- engin de pêche: nappe de filet munie de poids au bas et de flotteurs dans le haut utilisée pour capturer du poisson. Les filets maillants peuvent être installés à diverses profondeurs et sont maintenus en place au moyen d'ancres.

fleuve - cours d'eau formé par la réunion de plusieurs rivières et se jetant dans la mer.

flottille hauturière - ensemble de bateaux exerçant surtout leurs activités dans les eaux situées au-delà de la limite de 200 milles de leur pays.

flux de la marée (angl.: flood tide): - afflux des eaux au moment de la marée montante.

Fmax - taux de mortalité par la pêche qui porterait au maximum le rendement par recrue dans un stock donné.

foie - organe digestif du homard, de couleur verte, utilisé pour parfumer les tartinades et les sauces.

G

garde-pêche - personne désignée à ce titre en vertu du paragraphe 5(1).

garde-pêche - " fishery guardian "

géant - homard entier pesant plus de 1 135 g
(2,5 lb), classé comme petit (1 135-1 475 g ou
2,5-3,25 lb), moyen (1 475-2 270 g ou 3,25-5,0 lb)
ou gros (plus de 2 270 g ou 5 lb).

géniteur - individu sexuellement mature, pouvant se reproduire.

gestion des eaux - étude, planification et surveillance des ressources en eau, et application de techniques de développement et de contrôle quantitatives et qualitatives en vue d'utiliser de façon polyvalente et à long terme les diverses formes de ressources hydriques.

gestion d'intendance - mesure unilatérale que prend un état pour élargir sa compétence en matière de gestion des pêches au-delà de sa limite de 200 milles.

glacier - énorme masse de glace, formée sur terre par la compaction et la recristallisation de la neige, que son propre poids entraîne très lentement vers le bas ou vers l'extérieur.

gouvernance - la façon dont sont réglementées les ressources de l'océan, par exemple des stocks halieutiques.

gouvernance écosystémique - type de gouvernance qui reconnaît qu'une modification apportée à un élément d'un écosystème peut se répercuter sur d'autres éléments de l'écosystème.

gros - homard pesant de 800 à 900 g (1,75 à 2,0 lb).

H

habitat - environnement indigène où une plante ou un animal croît ou vit naturellement.

halves - homard pesant de 680 à 800 g
(1,5 à 1,75 lb).

hareng - Clupea harengus harengus
- poisson pêché abondamment par nos pêcheurs en Acadie.
( angl. herring )

haute mer - partie des océans située à l'extérieur de toutes les eaux de compétence nationale ou des ZEE.

holoplancton - animaux qui passent leur vie entière sous forme de plancton.

homard de conserverie - petit homard, pesant environ 170 à 454 g (½ à 1 lb).

homard à carapace molle - homard s'étant récemment débarrassé de sa carapace pour faciliter la croissance. À ce stade, le rendement en chair est faible et la texture et le goût ne sont pas aussi agréables.

homard de table - homard pesant 454 g et plus, généralement vendu vivant.

homard en mue - homard au stade de la mue ou à carapace molle.

homard-glaçon - homard entier cuit, emballé en saumure dans un sac en cellophane et congelé.

huîtres de semence - petites huîtres mesurant entre 15 et 50 mm, qui proviennent de naissain cueilli en milieu naturel ou produit en bassin et qui sont utilisées pour fin de culture en suspension ou sur le fond et parfois pour la mise en valeur des bancs publics.

hydrographie - science ayant pour objet de mesurer et de décrire les caractéristiques physiques des plans d’eau et des aires côtières adjacentes.

hydrologie - science des eaux de la Terre; propriétés, circulation, principes et distribution de l'eau.

I

indice d'abondance - information utilisée comme mesure de l'abondance d'individus dans un stock.

indice volumétrique - résultat de la multiplication de la longueur (max.) du bateau par la largeur et par la profondeur.

infratidale - (angl.: subtidal): se dit de la zone située sous le niveau de la marée basse moyenne.

inorganique - qualifie une matière autre que végétale ou animale et ne contenant pas une combinaison de carbone, d'hydrogène et d'oxygène, comme les organismes vivants.

inspecteur - personne désignée à ce titre en vertu du paragraphe 38(1).

intertidal - se dit de la zone recouverte d'eau à marée haute et exposée à l'air libre à marée basse. Se rapporter à marée haute et à marée basse.

invasion d'eau salée - invasion d'eau douce superficielle ou souterraine par de l'eau salée.

J

jet de rive (angl.: swash): eaux turbulentes qui montent sur la plage après le déferlement d'une vague.

K

kilowatt (kW) - unité d'énergie électrique équivalant à 1 000 watts ou à 1,341 cheval-vapeur.

kilowattheure (kWh) - application d'un kilowatt d'énergie durant une heure.

L

lac - tout plan d'eau interne (habituellement d'eau douce) dormante, plus grand qu'une mare ou qu'un étang; plan d'eau remplissant une dépression dans la surface terrestre.

lagune - 1) étang peu profond où la lumière solaire, l'action bactérienne et l'oxygène travaillent conjointement pour purifier les eaux usées. 2) Plan d'eau peu profond, souvent séparé de la mer par des récifs de corail ou des bancs de sable.

large des côtes - (angl.: offshore): zone relativement plate et submergée qui s'étend de l'extrémité de la zone côtière jusqu'aux abords de la plate-forme continentale.

largeur - aux fins de la détermination de l'indice volumétrique, il s'agit de la distance horizontale externe maximale déterminée entre des perpendiculaires élevées au point de plus grande largeur du bateau. Cette distance est déterminée sans tenir compte des équipements ou accessoires, tels les défenses latérales et les bandes de frottement.

ligne à main - ligne munie d'un ou plusieurs leurres qu'on mouille pour ensuite abaisser et relever en mouvements brefs. - Aussi appelée « turlutte ».

limite de 200 milles du Canada - ligne tracée en mer à une distance de 200 milles marins de la côte canadienne, qui délimite la zone à l'intérieur de laquelle le Canada exerce ses droits souverains aux fins de l'exploration et de l'exploitation des ressources marines. La zone ainsi délimitée est désignée sous l'appellation de Zone économique exclusive (ZEE).

limon - fines particules de sable ou de roche transportées par l'air ou l'eau et se déposant sous forme de sédiments.

litre - unité fondamentale de mesure du volume dans le système métrique; équivaut à 61,025 po3 ou à 1,0567 pinte.

littoral - qui appartient au rivage, notamment à la zone intertidale.

longueur - aux fins de la détermination de l'indice volumétrique, distance horizontale maximale déterminée entre deux perpendiculaires élevées aux deux extrémités extérieures du bateau, mais ne comprend pas les équipements et les annexes.

longueur hors tout (LHT) - distance horizontale déterminée entre deux perpendiculaires élevées aux extrémités de la partie extérieure de la coque principale du bateau. Aux fins de la présente politique, les plates-formes qui se prolongent au-delà de l'arrière du bateau sont considérées comme faisant partie de la coque principale.

M

macrotidale - se dit des grosses marées dont l'amplitude est supérieure à cinq mètres.

maillage - taille des mailles d'un filet. Les différentes pêcheries sont soumises à différentes réglementations de maillage minimal pouvant être utilisé.

manchot - homard avec une ou sans pince, généralement vendu à moindre prix.

marais - type de terre humide où ne s'accumulent pas de quantités appréciables de dépôts de tourbe et où domine une végétation herbacée. Les marais peuvent contenir des eaux douces ou des eaux salées, et être ou non soumis aux marées.

marais salants - partie intégrante de l’écosystème côtier des provinces Maritimes. Ils servent de lieux de production primaire pour les chaînes alimentaires côtières et d’habitat pour la faune tels les poissons, les insectes et les oiseaux.

marécage - type de terre humide dominé par une végétation boisée, où ne s'accumule pas une quantité appréciable de tourbe. Les marécages peuvent contenir des eaux douces ou des eaux salées, et être ou non soumis aux marées.

marée (angl.: tide) - mouvement journalier d'oscillation de l'océan provoqué par la force de gravitation de la lune sur la Terre.

marée de mortes eaux (angl.: neap tide) - marée ayant lieu durant le premier et le dernier quartier de la lune et correspondant aux marées les plus faibles.

marée descendante (angl.: ebb tide) - mouvement des eaux marines qui se retirent de la plage; diminution de la hauteur de la marée.

marée rouge (angl.: red tide) - phénomène attribuable à la présence d'un dinoflagellé (algue), organisme phytoplanctonique. Les fleurs d'eau que forment ces organismes peuvent entraîner une coloration rouge de l'eau. Les crustacés et les coquillages qui se nourrissent de ce phytoplancton toxique deviennent dangereux pour la consommation.

mégawatt - unité de puissance électrique équivalant à 1 000 kilowatts.

mètre cube par seconde (m3/s) - unité exprimant le taux de déversement, normalement employée pour mesurer l'écoulement. Un mètre cube par seconde équivaut au déversement, dans un cours d'eau, d'une section transversale d'un mètre de largeur et d'un mètre de profondeur s'écoulant à une vitesse moyenne d'un mètre à la seconde.

micro-organismes pathogènes - micro-organismes pouvant causer des maladies chez d'autres organismes ou chez les humains, les animaux et les plantes.

migration - groupe d'organismes qui se déplacent d'un endroit à l'autre avec les saisons.

modèle - simulation, par moyens descriptifs, statistiques ou autres, d'un processus ou d'un projet qu'il est difficile ou impossible d'observer directement.

mortalité naturelle - mortalité par causes naturelles. Symbole mathématique: M

mortalité par la pêche - mortalité causée par la pêche. Symbole mathématique: F

moyen - homard pesant de 570 à 680 g
(1,25 à 1,5 lb).

N

naissain - après la ponte des huîtres, les œufs fécondés deviennent des larves d’huîtres qui montent à la surface de l’eau et qui se nourrissent en suspension au gré des courants durant 3 semaines avant de se transformer en naissains. Les naissains chutent alors au fond pour s’y attacher, croître et devenir des huîtres matures.

navire de pêche étranger - tout bateau de pêche qui n'est pas un navire de l'état côtier.

nijagan - pieux que l'on plante l'un contre l'autre, à l'entrée des rivières et des ruisseaux et ou la mer monte. La capture se fait après la marée haute quand le poisson passe par-dessus et qu'il s'y trouve coincé. Syn. bourdigue.

nigogue - harpon à deux mâchoires flexibles avec un dard au milieu. L'anguille se pêche au harpon, l'hiver, et au nigogue, l'été.

O

obstacle - barrage, glissoir ou toute autre chose faisant obstacle au passage du poisson.

océanique - se dit de la division de la zone pélagique où la profondeur de l'eau est supérieure à 200 mètres.

organisation autochtone - selon la définition du Règlement sur les permis de pêche communautaire des Autochtones.

Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest (OPANO) - organisation régionale et multilatérale de gestion des pêches qui gère les stocks chevauchants et les stocks distincts de l'Atlantique Nord-Ouest, à l'extérieur de la limite de 200 milles des états côtiers. L'OPANO regroupe treize parties contractantes : la Bulgarie, le Canada, Cuba, le Danemark (pour les îles Féroé et le Groenland), l'Union Européenne, la France (pour Saint-Pierre et Miquelon), l'Islande, le Japon, la République de Corée, la Norvège, la Fédération de Russie, l'Ukraine et les États-Unis d'Amérique.

Organisation régionale de gestion des pêches (ORGP) - organisation multilatérale qui gère les stocks chevauchants et autres qui sont présents dans une région délimitée, en eaux internationales, à l'extérieur de la limite de 200 milles des états côtiers.

organique - 1) à trait aux organismes vivants ou en est dérivé. 2) en chimie, se dit de tout composé contenant du carbone.

organisme - une chose vivante.

ostréiculteur - locataire d’un site aquacole (batture privée, secteur amodié) participant à la mise en marché des huîtres. Le site ou bail aquacole est une aire géographique définie d’un milieu marin, décrite par un organisme fédéral ou provincial et approuvée par l’autorité compétente. Le site peut être utilisé à des fins de culture, de récolte et/ou de reparcage des huîtres. Cette définition inclut tous les baux, permissions d’occupation et permis que l’autorité compétente a délivré à une personne, un groupe ou une société.

otolithe - structure de l'oreille interne des poissons, faite de carbonate de calcium. Les otolithes servent à déterminer leur âge: des anneaux annuels de croissance peuvent être comptés. Des anneaux journaliers sont visibles aussi sur les otolithes des larves.

oxygène dissous (O.D.) - quantité d'oxygène disponible dans l'eau et nécessaire à la vie aquatique et à l'oxydation des matières organiques.

P

palangre - ligne d'hameçons appâtés utilisée pour capturer du poisson.

parties par million (ppm) - nombre de « parties » (en poids) d'une substance, pour chaque million de parties d'eau. Unité fréquemment employée pour désigner les concentrations de polluants. Les fortes concentrations sont exprimées en pourcentage.

pêche - fait de prendre ou de chercher à prendre du poisson par quelque moyen que ce soit.

pêche à bail - pêche coquillière (habituellement des huîtres) pratiquée en mer à des fins commerciales dans une concession par le titulaire de la concession en vue de la vente directe. Cette activité précède Région des Maritimes Palourde américaine du sud du Golfe, généralement d’un mois (1er sept.) et pour la pêche commerciale en mer d’automne (1er oct.).

pêche commerciale d’huître - récolte d’huître de taille commerciale pour la mise en marché immédiate.

pêche conditionnelle dans un secteur coquillier agréé - pêche coquillière pratiquée à des fins commerciales dans un secteur agréé, à certaines conditions d’accès définies par Environnement Canada en vertu du Programme de classification des secteurs coquilliers, dans le cadre du Programme canadien de contrôle des mollusques. L’accès à ces secteurs peut être interdit à certains moments de l’année à cause de la contamination bactérienne attribuable à de fortes pluies, au ruissellement printanier ou à une défectuosité du poste de pompage des eaux d’égout. Il faut alors procéder à un programme précis d’échantillonnage des eaux et en faire analyser les résultats par un laboratoire certifié avant de les soumettre à Environnement Canada et aux Services d’inspection du MPO, afin de s’assurer que les conditions sont revenues à la normale et que la pêche commerciale dans le secteur peut être autorisée de nouveau.

pêche dans un secteur coquillier fermé - pêche coquillière pratiquée conformément à un permis spécial délivré en vertu du Règlement sur la gestion de la pêche du poisson contaminé de la Région des Maritimes dans un secteur où toutes les autres activités de pêche commerciale sont interdites à longueur d’année à cause de la contamination bactérienne continue. La contamination provient à la fois de sources définies et non ponctuelles. Tous les coquillages, placés dans des contenants scellés, sont transférés du lieu d’exploitation directement aux installations de dépuration enregistrées où ils feront l’objet d’un régime d’assainissement et de contrôle de la salubrité avant d’être mis en marché pour consommation humaine.

pêche de mollusques contaminés aux fins de reparcage - pêche coquillière pratiquée à des fins commerciale dans un secteur à contamination bactérienne marginale (tel que défini par Environnement Canada dans le Programme de classification des secteurs coquilliers, dans le cadre du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques), où il est permis de reparquer les mollusques seulement dans un autre secteur coquillier (concession) en mer non contaminé ou dans des installations de dépuration enregistrée avant leur mise en marché à des fins d’alimentation humaine.

pêche du poisson contaminé - activité régie par le Règlement sur la gestion du poisson contaminé et doit faire l’objet d’une approbation préalable d’un plan de décontamination avant qu’un permis de pêche du poisson contaminé soit délivré.

pêche hauturière - pêche pratiqué jadis par les goélettes et se faisait souvent au moyen de palangres mouillées et halées par des hommes en doris, sur les bancs du large et les bancs côtiers.

pêche publique par reparcage - pêche commerciale de mollusques pratiquée habituellement au printemps conformément à un permis délivré en vertu du Règlement sur la gestion de la pêche du poisson contaminé de la Région des Maritimes, les mollusques étant récoltés dans un secteur à contamination marginale et reparqués dans des concessions en mer non contaminées pour dépuration. N’inclut pas de vente directe à des fins de consommation, mais tous les produits sont dépurés et transformés par des installations de transformation du poisson enregistrées au niveau fédéral en vertu du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques (National Shellfish Sanitation Program aux Etats- Unis).

pêche des mollusques en mer - pêche coquillière pratiquée à des fins commerciales dans une zone d’eau propre non contaminée par des bactéries (eaux libres propres) tel que défini par Environnement Canada, en vertu du Programme de classification des secteurs coquilliers, dans le cadre du Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques.

Pêches et Océans Canada (MPO) - ministère fédéral chargé d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques et des programmes au profit des intérêts scientifiques, environnementaux, sociaux et économiques du Canada dans les océans et les eaux intérieures.

La législation directrice du ministère inclut la Loi sur les océans, qui confirme le pouvoir du Ministre de guider la gestion des océans et de fournir des services de garde côtière et d'hydrographie au nom du gouvernement du Canada, ainsi que la Loi sur les pêches, qui lui confie la responsabilité de gérer les pêches, l'habitat et l'aquaculture. Le MPO figure également parmi les trois autorités responsables en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Le MPO réglemente par exemple, la cueillette des mollusques et voit à la mise en application du Règlement concernant la gestion du poisson contaminé.

 

pêcherie - lieu où se trouve un engin ou équipement de pêche tel que filet simple, filet-piège, senne, bordigue, ou étendue d'eau où le poisson peut être pris au moyen de l'un de ces engins ou équipements; y sont assimilés ces engins ou équipements de pêche eux-mêmes.

pêcheur estuarien - désigne un pêcheur qui ne détient aucun permis de pêche commerciale clé et dont aucun permis n'est rattaché à un bateau.

pêcheur riverain - désigne un pêcheur ne faisant pas partie d’une entreprise du noyau et détenant au moins un permis de pêche commerciale clé non rattaché à un bateau. Dans le secteur Est du Nouveau-Brunswick, les permis de pêche commerciale clé non rattachés à un bateau visent les espèces suivantes : les palourdes, mactres et myes, l’anguille, le gaspareau, l’huître et l’éperlan.
 

Voici les espèces visées par ces permis dans les trois zones administratives de la Région du Golfe :
 

Est du Nouveau-Brunswick : palourdes et myes, anguille,
gaspareau, huître, éperlan;

 

Golfe Nouvelle-Écosse : palourdes et myes, anguille,
gaspareau, huître, éperlan;

 

Île-du-Prince-Édouard : palourdes et myes, anguille,
plantes marines, huître, éperlan.

 

pêcheurs Bonafide - avoir le statut de pêcheur Bonafide et détenir un permis de pêche clé (crabe des neiges, homard de catégorie A, poisson de fond (tout engin sauf la ligne à main) , pétoncle, thon et hareng.

pêcheurs autres que Bonafide - détenir deux permis de pêche clés (crevette, crabe des neiges, homard de catégorie A et poisson de fond QIT uniquement) ou détenir un permis de pêche clé et avoir pêché pendant une saison entière et avoir réalisé des débarquements valant au moins 25 000 $ à partir de ses propres permis, pendant deux années entre 1993, 1994 et 1995.

pêcheurs côtiers - pêcheurs dit 'côtiers' qui utilisent une variété d'engins tels que les trappes à morue, les palangres, les filets maillants, les lignes à main et les turluttes et, ces dernières années, les sennes à morue.

pélagique - une espèce pélagique, telle le hareng, vit dans la colonne d'eau ou près de la surface.

période d'interdiction - période spécifiée pendant laquelle le poisson visé ne peut être pêché; «période de fermeture» ou «saison de fermeture» ont le même sens.

«période d'interdiction» - et «période de fermeture» - ou «saison de fermeture» = " close time "

permis de pêches clés - permis visés aux définitions de «pêcheur riverain» et de «entreprise du noyau».

petit - homard pesant d'environ 454 à 500 g
(1,0 à 1 1/8 lb).

photosynthèse - fabrication, par les plantes, d'hydrates de carbone et d'oxygène à partir de dioxyde de carbone et d'eau en présence de chlorophylle, la lumière solaire servant de source d'énergie.

phytoplancton - plantes aquatiques habituellement microscopiques, quelquefois constituées d'une seule cellule.

pince broyeuse - la plus grosse des deux pinces d'un homard.

pince coupante - la plus petite pince d'un homard.

plancton - minuscules plantes et organismes qui vivent dans l'eau.

Plan d'action international visant à prévenir, à contrecarrer et à éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (PAI-INDNR) - boîte à outils complète, élaborée dans le cadre du Code de conduite pour la pêche responsable par les pays membres de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui vise la surpêche et les activités de pêche illicites. L'application du PAI est volontaire, mais ses principes fondamentaux sont énoncés dans d'autres instruments contraignants, tels que l'UNCLOS et l'ANUP.

plans de gestion intégrée des pêches - visent à améliorer la conservation et l’utilisation viable des ressources halieutiques. Les plans incluent des dispositions sur les exigences liées à la conservation et à la gestion des ressources et sur les besoins d’ordre scientifique de la pêche, ainsi que des mesures de conservation et de protection. Les plans favorisent une participation plus importante de tous les intervenants et une démarche intégrée entre les divers secteurs du MPO. Les plans de gestion intégrée des pêches donnent lieu à des modalités de cogestion qui assurent la transparence, établissent l’ensemble des allocations entre secteurs et flottilles, fournissent une information pertinente en contexte et assurent la consultation des clients et des intervenants au sujet des stratégies et des objectifs globaux pour la gestion de chaque pêche.

planification intégrée des ressources - gestion de deux ressources ou plus dans le même secteur général; englobe habituellement l'eau, le sol, le bois, les pâturages, les poissons, la faune et les loisirs.

plateau néo-écossais - lieu de pêche situé à l'est de la Nouvelle-Écosse.
 

poids à l'âge - poids moyen des individus de chaque classe d'âge d'un stock en particulier.
 

poisson de fond - espèce de poisson qui vit près du fond tel la morue, l'aiglefin, le flétan et les poissons plats.

poissons - a) Les poissons proprement dits et leurs parties;

b) par assimilation :

(i) les mollusques, les crustacés et les animaux marins ainsi que leurs parties,

(ii) selon le cas, les oeufs, le sperme, la laitance, le frai, les larves, le naissain et les petits des animaux mentionnés à l'alinéa a) et au sous-alinéa (i).

population - groupe d'individus de la même espèce, formant une unité reproductrice, et partageant un habitat.

port d'attache - port indiqué par le pêcheur au moment de l'enregistrement.

post-saumoneau - stade du développement du saumon du départ de la rivière jusqu'à la fin de son premier hiver en mer.

privilège de chevauchement historique - zones particulières situées au-delà des secteurs des ports d'attache dans lesquelles des pêcheurs côtiers sont autorisés à poursuivre leurs activités de pêches du poisson de fond s'ils y avaient pêché au cours d'une période de deux années, de 1978 à 1980. (Cette période d'admissibilité avait été prolongée aux années 1980 et 1981 s'il pouvait être démontré que les pêcheurs s'&e

© 2009 mfu-upm.com | Généré par MindSWEEP